Tous les conseils pour votre recherche d'emploi

Comment bien préparer sa candidature spontanée ?

27 avr. 2020

Candidats |

Entretien

Comment bien préparer sa candidature spontanée ?

Vous avez décidé d’envoyer votre candidature spontanée à des recruteurs qui vous ont tapé dans l’œil. Mais vous hésitez sur la façon de présenter vos motivations, votre domaine de compétences ou encore sur l’identité de la personne auprès de laquelle proposer une candidature. Parce que les pratiques spontanées peuvent s’avérer contre-productives, nous vous proposons ce mini-guide dans lequel vous apprendrez à envoyer vos candidatures et à « susciter » vous-même de nouvelles offres avec de plus en plus d’aisance. Découvrez tout de suite comment rédiger une lettre de candidature spontanée ! Sélectionnez les entreprises Avant d’envoyer votre CV et votre lettre de motivation à un cabinet de recrutement, vous devez sélectionner les entreprises en fonction de plusieurs critères : Votre projet professionnel, Votre projet personnel. En fonction des conditions de travail que vous êtes prêt à accepter et de vos obligations familiales, par exemple, vous ne pourrez peut-être pas pourvoir à un poste qui semblait pourtant correspondre à l’offre d’emploi idéale. Personnalisez vos candidatures Déposer votre candidature au bon endroit, c’est bien. Déposer des candidatures personnalisées, c’est mieux. Pour augmenter vos chances de convaincre votre recruteur et décrocher le poste recherché, renseignez-vous sur l’entreprise. Vous la connaîtrez mieux et découvrirez sûrement les adresses pour rentrer en contact avec un directeur ou un responsable de recrutement. Ces informations précieuses vous permettront de personnaliser votre lettre de motivation et votre entretien. Ainsi, vous donnerez l’impression de ne pas avoir choisi cette entreprise par hasard. Envoyez vos CV et lettre de motivation à la bonne personne Votre dossier de candidature a plus de chances de parvenir jusqu’au service des ressources humaines si vous l’adressez à la bonne personne. C’est là que votre travail de recherche effectué précédemment devrait faire la différence. N’hésitez pas à fouiller LinkedIn avant de postuler, ou encore les sites d’avis. Selon le type de poste ou la société, vous devriez y trouver des informations précieuses concernant une journée type ou votre futur employeur. Indiquez un objet dans vos candidatures spontanées Etonnamment, peu de candidats précisent un objet sur leur lettre au moment de déposer une candidature. Pourtant, celui-ci prouve que vous savez ce que vous voulez, même si vous ne répondez à aucune offre. Sachez qu’un objet bien trouvé vous démarquera de vos concurrents. Notez simplement « Candidature spontanée pour un poste de X ». Si cela est nécessaire, ajoutez la date à laquelle vous pourrez démarrer. Cela prouve au service de recrutement que vous vous projetez déjà avec eux. Rédigez votre lettre comme un « coup de pouce » à votre CV Si vous êtes déjà senior, votre CV sera suffisamment parlant pour vous « défendre » auprès de la direction des ressources humaines. Dans ce cas, joignez à votre curriculum une courte lettre de candidature. Si vous débutez votre vie professionnelle et avez peu d’expérience, il vaudrait mieux envoyer des candidatures dans lesquelles vous parlez davantage de vous, de votre parcours et de votre projet professionnel. Cette réflexion aura aussi le mérite de préparer le terrain pour votre entretien d’embauche. Rappelez-vous que même sans expérience, vous êtes dans votre bon droit si vous voulez envoyer des candidatures spontanées à des entreprises qui vous intéressent vraiment. Le chargé de recrutement pourrait même être « flatté » par votre intérêt ! N’ayez pas honte de vos choix de carrière Il est de plus en plus évident qu’une même personne ne travaillera pas toute sa vie pour la même entreprise. Aussi, si vous venez d’un autre secteur d’activité que celui dans lequel vous postulez, expliquez simplement pourquoi vous aimeriez changer de domaine d’activité. N’attendez pas que le processus de recrutement soit très avancé pour le dire. Au contraire, faîtes exister vos pré-requis dès le moment où vous vous plongez dans la recherche d’emploi. Envoyer une candidature spontanée peut sembler intimidant au départ, mais vous verrez qu’après avoir travaillé plusieurs lettres de motivation, ce n’est pas plus difficile que faire parvenir votre candidature en réponse à une offre. C’est juste une gymnastique intellectuelle … et peut-être un peu d’introspection !

Sandrine Pollien

Sandrine Pollien

Content Creator

Comment faire un bon CV : nos conseils indispensables

31 mars 2020

Candidats |

Entretien

Comment faire un bon CV : nos conseils indispensables

Les recruteurs apprécieront que vous accordiez de l’attention à la présentation de votre curriculum vitae. Car pour eux, cela signifie que votre expérience professionnelle est clairement présentée et qu’ils ne perdront pas de temps à déchiffrer des polices de caractères trop recherchées ou à faire fi des fautes d’orthographe… ! S’il n’existe pas de CV parfait, il existe toutefois des étapes à respecter pour vous démarquer. < /p> Mettez vos informations personnelles à jour C’est indispensable, surtout si vous voulez envoyer votre curriculum vitae à une offre qui vous plaît particulièrement ou si vous envoyez une candidature spontanée. Les recruteurs jetteront un œil à la distance entre votre domicile et le lieu de travail potentiel. A accomplissements et parcours professionnel équivalents, ils préféreront le candidat résidant le moins loin. < /p> Rédiger un CV aux petits oignons peut vous aider à obtenir un entretien d’embauche, mais pour savoir que vous avez été retenu, encore faut-il que votre numéro de téléphone soit le bon. Alors pensez à bien vous relire !< /p> Accrochez votre lecteur dès la première ligne Et pour cela, ne commencez pas par le nom de l’emploi auquel vous souhaitez postuler. Optez plutôt pour une accroche qui dit quelque chose de votre personnalité ou de votre projet professionnel. La personne chargée d’éplucher les candidatures doit comprendre immédiatement quelle valeur vous pouvez apporter à l’entreprise, ou par quelles compétences techniques vous pourriez vous démarquer des autres candidats. < /p> Mettez en évidence vos connaissances et votre parcours Il est essentiel que votre beau CV reste fonctionnel et fasse lui aussi son travail : valoriser vos compétences et vos expériences ! Si ces dernières sont nombreuses, préférez celles démontrant le plus de cohérence avec le poste que vous recherchez. Quels savoir-faire votre futur recruteur attend-il ? Servez-vous de vos expériences professionnelles passées pour les « deviner » et « dispersez-les » dans les différentes parties de votre CV. Ce seront quelques-uns de vos points forts ! < /p> Autre conseil pour votre candidature : adaptez-la à chaque offre d’emploi à laquelle vous postulez. < /p> Ne soyez pas timides : partagez vos hobbys ! Cette section ne doit pas vous impressionner lorsque vous vous décidez à rédiger un curriculum vitae. Si vous consultez des modèles de CV personnalisables en ligne gratuitement, vous constaterez que cette section – lorsqu’elle est bien utilisée – permet de créer de la valeur ajoutée à votre candidature, et éventuellement vous aider à sortir du lot. < /p> Il se peut qu’un de vos loisirs vous ait permis de développer des compétences ou des connaissances utiles à votre objectif. < /p> Ne jouez pas au romancier : faîtes court ! Une seule page suffit pour détailler vos compétences professionnelles ! N’oubliez pas que les professionnels du recrutement reçoivent des dizaines de CV : faire court, c’est les aider à économiser leur temps ! < /p> Quand on veut créer son CV, il est bien de garder en tête la formule 1CV = 1 page. Si vous avez multiplié les expériences et « accumulé » les qualifications, ou que vous appartenez à un secteur professionnel particulier, les deux pages peuvent être tolérées. En revanche, si vous postulez à un premier emploi et que vous présentez un CV étudiant, une seule page suffira. < /p> Sélectionnez les compétences Vous le savez déjà, pour trouver un emploi, il faut faire figurer ses compétences sur son CV. Lesquelles choisir ? < /p> Du côté des compétences techniques, aussi appelées hard skills, mentionnez ce que vous êtes capable d’accomplir. Il peut s’agir de compétences acquises lors de votre parcours universitaire, de missions effectuées lorsque vous occupiez un autre poste, de formations réalisées grâce à votre CPF ou bien des outils que vous utilisez dans votre vie professionnelle. < /p> En tout cas, ne sacrifiez jamais la lisibilité de votre CV à l’étalage de ce que vous savez faire !< /p> Concernant les compétences comportementales, les soft skills, elles sont indispensables à qui veut construire un CV le plus efficace possible. Elles peuvent vous aider à décrocher un entretien. Les compétences comportementales désignent l’ensemble des qualités personnelles qui transforment un individu « ordinaire » en un équipier bienveillant et irremplaçable ! Durant le processus de recrutement, cela permet à votre interlocuteur de s’assurer de l’adéquation de votre personnalité avec le poste visé. En voici quelques-unes que vous pouvez mentionner dans différentes rubriques, si vous les possédez : la confiance en soi, la créativité, l’intelligence émotionnelle, …< /p> Personnalisez votre CV avec style Quelque soit votre secteur d’activité, envoyer un CV professionnel et personnalisé fait toujours son effet. Il ne s’agit pas là de faire une mise en page originale ni de passer des heures sur Powerpoint pour réaliser un CV créatif ! Il est surtout question de travailler le titre et l’intitulé des postes que vous avez occupés afin de coller au plus près des attentes de votre recruteur. Le but : lui donner l’impression que vous avez rédigé ce document spécialement pour lui ! Cela peut vraiment vous aider dans votre recherche d’emploi. Avec un CV pareil et votre motivation, vous mettrez toutes les chances de votre côté ! < /p> Pour être sûr de taper dans le mille, décryptez l’offre d’emploi et repérer les mots-clés. Lorsque vous vous sentirez prêt à ouvrir votre traitement de texte, inspirez-vous d’un modèle de curriculum vitae trouvé sur le web et réutilisez les mots-clés dans vos différentes rubriques. Du secteur d’activité, à l’expérience, en passant par l’accroche de CV et le niveau d’études, ne laissez rien passer !< /p>

Sandrine Pollien

Sandrine Pollien

Content Creator

Les questions les plus courantes en entretien d’embauche

26 mars 2020

Candidats |

Entretien

Les questions les plus courantes en entretien d’embauche

Lors de votre entretien de recrutement, vos recruteurs vont vous poser un certain nombre de questions afin de mieux cerner votre personnalité et de voir si vos compétences, votre projet professionnel et votre expérience professionnelle montrent une certaine compatibilité avec le poste qu’ils donnent à pourvoir. Pour vous aider à faire bonne impression et à vous démarquer des autres candidats, nous avons listé dans notre article certaines questions posées lors d’un entretien d’embauche. Et si on commençait par parler de vous ? Cette question vient souvent au début des entretiens d’embauche et est posée quel que soit le secteur d’activité. Il n’est pas toujours facile de faire la différence entre un interlocuteur qui se contente d’engager la conversation et un autre qui cherche à comprendre les grandes lignes de votre parcours. Pour être sûr de se présenter sous son meilleur aspect, il vaut mieux s’en tenir aux compétences et aux savoir-faire professionnels. Surtout si le processus de recrutement fait suite à une candidature spontanée. Ne vous éparpillez pas ! Donnez des informations précises quant à votre parcours professionnel et vos aptitudes mais surtout, faîtes le lien entre vos points forts et le poste pour lequel votre interlocuteur cherche à embaucher. Pour quelles raisons voulez-vous quitter votre emploi actuel ? Cet élément est primordial si vous voulez réussir un entretien d’embauche. C’est votre fiabilité que votre potentiel nouvel employeur cherche à éprouver. Donc, pour laisser une première impression favorable, ne dénigrez pas votre entreprise actuelle. Mettez en avant les points positifs. Que ce soit votre salaire, la qualité du travail d’équipe ou encore la volonté d’ajouter une entreprise prestigieuse sur votre curriculum vitae qui vous pousse à changer de vie professionnelle, préparez-vous à l’avance. Entraînez-vous comme pour vos oraux de lycée ! Pourquoi devrions-nous vous recruter ? Vous le savez pertinemment, vous ne serez pas la seule personne à manifester votre intérêt pour le poste, ni le seul collaborateur potentiel à passer un entretien d’embauche auprès de cette entreprise. Alors oui, pourquoi vous ? Ici, vous devez faire comprendre à votre interlocuteur que ce n’est pas vous qui avez besoin de lui, mais lui qui a besoin de vous. Ici encore, restez beau joueur et ne dîtes rien de négatif à propos des autres candidats. Pensez-vous que le poste vous conviendra ? Si vous avez l’habitude de passer des entretiens, vous savez que cette question n’est pas systématique. Autant que faire se peut, ne rompez pas le contact visuel avec votre interlocuteur. Cela lui prouvera que vous avez une certaine confiance en vous, en vos motivations et en vos aptitudes. Valorisez sans exagération vos compétences et les connaissances que vous avez acquises lors de vos précédentes missions. Si vous avez traversé des périodes de crises et avez su prendre les bonnes décisions, c’est le moment de faire sentir à votre interlocuteur que vous êtes la bonne personne. Pourquoi notre annonce a-t-elle retenu votre attention ? Votre recruteur a besoin de s’assurer que vous éprouvez un réel intérêt pour le poste. Votre plan de carrière ne lui suffira peut-être pas… Pour préparer cet entretien au mieux, listez sur une feuille toutes les (bonnes) raisons pour lesquelles vous pensez qu’il y existe une adéquation entre ce qui draine de la motivation chez vous, et les missions et compétences mentionnées par l’annonce. De manière générale, pendant l’entretien d’embauche, faîtes ressortir le plus souvent possible les cohérences entre votre parcours et le poste convoité. Si nous vous déconseillons de parler de vos prétentions salariales à ce moment de l’entrevue, vous pouvez en revanche parler de vos projets, de l’environnement de travail et de ce qui est susceptible de vous épanouir. Etes-vous capable de faire face à la pression ? Cette question vous est posée pour vous déstabiliser. Elle fait partie des questions pièges que les recruteurs aiment bien poser. Pour ne pas argumenter trop longtemps dans le vide, donnez des exemples dans lesquels vous vous êtes illustré alors que vous étiez sous pression. Faîtes savoir sans excès que vous êtes capable du meilleur même lorsque la situation ne s’y prête pas. Selon vous, quel est votre plus gros défaut ? Ici, votre honnêteté est mise à rude épreuve ! Evitez les « Je suis trop perfectionniste ! » qui ne paraissent pas sincères. Alors comment répondre à cette question sans passer à côté de cette offre d ‘emploi ? Tout simplement en procédant d’abord à une petite correction de formulation : parlez de « point de vigilance » ou de « point d’amélioration » plutôt que de défaut. Ensuite, évoquez, selon votre profil, des carences techniques ou relationnelles. Pour montrer que vous êtes capable de travailler sur vous-même et que vous mettez de la valeur sur le fait de vous améliorer, dîtes ce que vous avez déjà fait pour pallier à ce « point de vigilance ». Avez-vous des questions ? Si on vous pose cette question, vous devez en avoir à poser ! Elles prouveront que vous prenez votre entretien professionnel au sérieux. Vous pouvez vous intéresser à la culture d’entreprise, aux compétences dont vous devrez faire preuve pour être gardé après votre période d’essai ou encore… demander au manager quelles étaient ses motivations lorsqu’il a lui-même voulu rejoindre l’entreprise ! Avant de passer des entretiens d’embauche, il est donc préférable de penser à des choses que vous aimeriez savoir à propos de l’entreprise. Sur le moment, vous serez peut-être trop stressé pour y penser !

Sandrine Pollien

Sandrine Pollien

Content Creator

Préparer son entretien d’embauche : nos 9 conseils

24 mars 2020

Candidats |

Entretien

Préparer son entretien d’embauche : nos 9 conseils

Vous venez de trouver le premier emploi de vos rêves, et passer votre entretien d’embauche est source d’angoisse. Ou bien vous retrouvez tout juste le chemin du salariat, après une période plus ou moins longue d’inactivité. Pour vous aider à préparer au mieux votre entretien de recrutement, nous vous donnons 9 conseils qui vous seront utiles pour donner une bonne impression ! Soignez la présentation de votre parcours Votre potentiel futur employeur vous demandera certainement de vous présenter. Ce qui l’intéresse, c’est de voir la façon dont vous synthétiserez les informations et structurerez votre curriculum vitae. Pour bien préparer ce préambule sans trop stresser, nous vous conseillons de réfléchir à 3 de vos qualités, et de construire votre argumentation autour de cette structure : qui vous êtes, ce que vous faîtes et ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. Autre option : miser sur vos précédentes réalisations pour mettre votre parcours et vos points forts en valeur. Le concret intéresse beaucoup les recruteurs ! Vous pouvez par exemple expliquer que vous avez occupé tel poste à tel endroit, puis tel autre poste dans telle autre ville. Veillez à ce qu’il existe un lien logique entre chacun de vos emplois. Soyez studieux et informez-vous sur l’entreprise Pour réussir son entretien d’embauche et mettre toutes les chances de son côté pour trouver un emploi, il est indispensable de s’informer sur l’entreprise qui a un poste à pourvoir. S’il s’agit d’une grande entreprise, visitez son site internet et gardez en tête les éléments pertinents qui serviront votre projet professionnel : les nouveaux produits et services à venir, les développements dans d’autres régions, etc. Si vous connaissez le nom de la personne susceptible de vous embaucher, regardez son profil sur LinkedIn. Grâce à ces informations, votre entretien individuel peut se démarquer des autres. Et il sera plus difficile de vous déstabiliser, parce que vous aurez confiance en vous et que vous saurez où vous vous apprêtez à mettre les pieds ! Faîtes-vous plus beau / belle que pour un premier rendez-vous ! Bien s’habiller pour un entretien est plus qu’une question de politesse, c’est quasiment aussi important que la ponctualité et savoir bien serrer la main ! D’après Virginie Le Cozic, directrice d’une agence de conseil en image, vous serez « jugé » à « 55% sur votre apparence, à 38% sur votre gestuelle et à seulement 7% sur vos propos. » Alors faîtes attention au dress code et n’essayez pas d’être trop original à ce niveau ! Les femmes opteront pour un tailleur et les hommes revêtiront un beau costume ! Sachez expliquer pourquoi vous postulez à ce poste Les secteurs qui recrutent auront sans doute plus de candidats à recevoir que vous d’offres à pourvoir. Aussi, pour épater votre recruteur, sachez expliquer clairement et de manière concise pourquoi vous avez postulé chez eux plutôt qu’ailleurs. Concentrez-vous sur l’adéquation que vous avez repérée entre l’offre proposée et ce qu’elle éveille de motivation chez vous. Les recruteurs sont sensibles à la cohérence. Connaissez vos faiblesses pour les transformer en forces Pour réussir un entretien, il est indispensable de connaître les points faibles de votre personnalité et de votre parcours professionnel. La personne qui s’occupe du processus de recrutement y est rôdée, elle « sentira » les endroits où vous êtes moins sûr de vous. Qu’il s’agisse de vos périodes d’inactivité ou de vos changements d’orientation, il est indispensable de travailler vos « zones d’ombre » avant de passer un entretien d’embauche. La bonne tactique consiste à rebondir sur du positif. Peut-être n’avez-vous pas encore d’expérience dans le domaine de la parfumerie, mais votre précédent emploi vous aura appris à vous battre sur le plan commercial ou marketing, par exemple. Préparez vos réussites Pour une bonne préparation, n’oubliez pas dans votre argumentaire de lister vos réussites en rapport avec le poste auquel vous postulez. Le cabinet de recrutement a besoin de chiffres et de résultats concrets. Sachez que plus vos résultats seront en adéquation avec les objectifs de l’entreprise, plus vous mettrez de chances de votre côté de trouver un job sans avoir à multiplier les tests de recrutement. Votre interlocuteur peut aussi chercher à savoir comment vous avez procédé pour obtenir lesdits résultats à votre ancien poste. Ces informations peuvent entrer en ligne de compte dans la négociation de votre salaire. Exercez-vous à parler devant un public Si vous êtes stressé à l’idée de passer un premier entretien, et que vous voulez absolument faire bonne impression lorsque vous vous exprimez, entraînez-vous à prendre la parole. Commencez par parler de vous et retracez l’essentiel de votre parcours en 60 secondes. Veillez à la fluidité de votre discours et à votre débit de parole. Comme lorsque vous lisez et tombez sur une virgule, prenez le temps de reprendre votre souffle. Ayez toujours le mot de la fin ! Avant de mettre un terme à votre entretien d’embauche, votre interlocuteur vous demandera si vous avez des questions. Aussi, préparez-vous, pendant l’entrevue, à déceler des points à approfondir avec lui. Parlez-lui notamment des perspectives d’évolution de votre carrière, si vous ne parvenez pas à les cibler, ou encore de votre salaire, si le point n’a pas encore été abordé. Dans sa tête, le recruteur se dira que vous êtes motivé, que vous vous voyez déjà travaillé pour lui, et peut-être même que vous avez bien fait de postuler ! Après l’entretien Après vos différents entretiens d’embauche, rien ne sert de vous laisser aller à la nervosité. Pour parfaire votre candidature et appuyer votre réelle envie de reconversion ou de nouveau départ, envoyez un mail de remerciement. Si chaque recruteur a sa propre personnalité, soyez assurés qu’en vous efforçant de préparer un entretien comme on vous conseille de le faire, vous mettez toutes les chances de votre côté pour (r)entrer plus rapidement dans la vie professionnelle ! Pour être plus à l’aise, n’hésitez pas à réaliser une simulation d’entretien.

Sandrine Pollien

Sandrine Pollien

Content Creator

  1. Blog
  2. Candidats